Icone d'impression

Détail

Gilles Caron, Bataille de Dak To, Viêt Nam, novembre-décembre, 1967 © Fondation Gilles Caron

Gilles Caron, le conflit intérieur

30.01.201312.05.2013

Si l'oeuvre de Gilles Caron (1939-1970) s’inscrit dans la grande tradition du photojournalisme, elle en annonce aussi la crise naissante. Cette crise s'exprime sous la forme d’une conscience malheureuse, laquelle constitue une critique en acte du métier. Le "conflit intérieur" de Caron est celui de toute une génération qui s'interroge sur la portée du témoignage en images et plus généralement sur le sens de l’action. Chez Caron, la guerre est devant l’objectif, mais aussi au coeur de la conscience.

L’exposition Gilles Caron, Le conflit intérieur présente en 150 images et documents, provenant de la Fondation Gilles Caron, du Musée de l’Elysée et de collections privées, l’oeuvre d’un photoreporter qui n’a cessé de questionner la finalité de son engagement. A partir des archives – tirages d’époque, négatifs, planches contact, documents anciens –, l’exposition permet de redécouvrir l’une des plus importantes figures du photojournalisme de la seconde moitié du XXe siècle.


Organisée par Michel Poivert, professeur à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et Jean-Christophe Blaser, conservateur au Musée de l’Elysée, l'exposition est réalisée en coproduction avec la Fondation Gilles Caron et reçoit le soutien de la Fondation Bru. Elle reçoit également le soutien de l'Ambassade de France en Suisse.


Bande annonce du film Gilles Caron, le conflit intérieur
(projeté dans l'exposition).


Avertissment : l'exposition contient des images pouvant heurter certains spectateurs. Elle est déconseillée aux personnes sensibles et aux jeunes enfants.