Magdalena Baranya

Magdalena Baranya

Suisse, née en 1981

Pour sa série Dust Catcher, Magdalena Baranya s’inspire des objets décoratifs — communément appelés « nids à poussière » — caractéristiques de l’aménagement intérieur des maisons de vacances. D’abord, elle constitue une sorte d’archive visuelle en photographiant tous les ornements trouvés dans des locations. Les objets servent ensuite de motifs répétés de manière quasi obsessionnelle pour créer des compositions graphiques et multicolores prenant la forme de tapis ou de papiers peints. A première vue, l’esthétique surchargée des pièces d’ameublement conçues par Baranya semble aussi faire référence à la décoration démodée des maisons de vacances. La structure des trames, malgré la profusion d’objets réunis, en permet cependant une lecture claire où l’on distingue tous les éléments. L’artiste s’inspire de la tradition quadripartite des jardins persans, définie selon leur conception du Jardin d’Eden. En associant cette référence du paradis au caractère d’accumulation de ses œuvres composées d’objets insignifiants, Baranya questionne plus généralement le caractère opulent et superflu de la société de consommation actuelle.


Ecoles

ZHdK – Zürcher Hochschule der Künste, Zurich, Suisse, 2010 – 2015
F+F Schule für Kunst und Design Zürich, Zurich, Suisse, 1998 – 2001

Site
https://magdalena-baranya.allyou.net

Œuvres

Magdalena Baranya, Tapis II (impression sur soie, 165 x 105 cm) [p. 7] et Sol II (papier peint [détail], 110 x 270 cm) [pp. 8 – 9], de la série Dust Catcher, 2015
© Magdalena Baranya

L'artiste du jour

Découvrez tous les jours à 15h15, pendant les 50 premiers jours de l'exposition, l'univers créatif d'un artiste de reGeneration3 dans une courte interview en vidéo.

Voir les vidéos