Christian Lutz, Trilogie

Du 05 juin 2013 au 01 septembre 2013

De la série In Jesus’ Name, 2012 © Christian Lutz

New York, 2003. Autour du président de la Confédération helvétique, Pascal Couchepin, s’agite un déploiement sécuritaire spectaculaire. Cette image frappe l’oeil du photographe qui se trouve sur place. Christian Lutz s’invite dès lors dans les valises de la délégation ministérielle et suivra ses différentes activités de représentation durant trois ans. En 2007, il sort le premier ouvrage de ce qui deviendra bientôt sa trilogie sur le pouvoir, Protokoll. Il poursuit avec Tropical Gift, en 2010, sur le commerce du pétrole et du gaz au Nigeria.

Après les mises en scène rigoureusement codifiées du politique, l’objectif incisif du photographe soulève les trappes malodorantes d’un pouvoir économique mortifère, tout en convoquant une poésie visuelle troublante. Dans son viseur et sans préavis, la réalité glisse vers un thriller entêtant. Les deux premiers volets de la trilogie s’exposent dans le monde entier et inscrivent Christian Lutz parmi les photographes qui comptent aujourd’hui. 

La troisième série, In Jesus’ Name, encore inédite, connaît un tout autre sort. Pendant une année, Christian Lutz s’immerge dans une communauté évangélique basée à Zurich. Célébrations et concert de rock, camps de vacances, dons de sang, il photographie tous les événements auxquels il est convié. Or le livre, à peine sorti en novembre 2012, se voit interdit par la justice zurichoise. 21 personnes apparaissant dans l’ouvrage portent plainte pour atteinte à l’image. Les plaintes sont soigneusement organisées par les responsables de l’église. Au stade des mesures provisionnelles, la justice tranche toutefois en défaveur de la liberté d’expression et de la liberté d’informer.

L’exposition Trilogie parcourt l’ensemble de cette enquête en trois temps, avec un éclairage particulier sur le dernier volet. Celui-ci ouvre à son tour sur un autre pouvoir, le judiciaire. Inquiétant, déroutant, ce quatrième pouvoir interroge ici la démocratie et la liberté artistique. Mais en poussant l’art dans ses retranchements, il semble lui intimer de renouer avec sa dimension politique et d’éprouver les systèmes établis, en provoquant le débat.

Christian Lutz (Suisse, 1973) étudie la photographie à l’Ecole supérieure des arts et de l’image « Le 75 » à Bruxelles. Il est représenté par les agences VU’ à Paris et Strates à Lausanne. Son travail photographique, distingué par de nombreux prix, est régulièrement exposé en Suisse et à l’étranger.

Commissaires

Daniel Girardin (Conservateur en chef) et Sam Stourdzé (Directeur)

Collaboration artistique

Eva Cousido

De la série Protokoll, 2007 © Christian Lutz

De la série In Jesus’ Name, 2012 © Christian Lutz

De la série Tropical Gift, 2010 © Christian Lutz

Partager