Andreas Rentsch

Du 27 juin 2009 au 25 octobre 2009

Entraves judiciaires

Le travail d’Andreas Rentsch déroute. Photographie, performance, dessin, il est tout à la fois. Travaillant avec un Polaroïd 55, le fameux procédé à développement instantané qui donne une image unique, Rentsch photographie son propre corps dans l’obscurité en l’éclairant avec une torche. Il développe le film, puis laisse le processus de développement se poursuivre pendant plusieurs semaines voire plusieurs mois. Le résultat, qui apparaît uniquement lors de la séparation finale du négatif et du positif, révèle des scènes de tourment. Fils de directeur de prison marqué dès sa plus jeune enfance par la condition de prisonnier, Rentsch est choqué à la découverte des images d’Abu Ghraib. Cette série constitue une réflexion sur la vulnérabilité et l’oppression liées à l’incarcération.

Partager