Gertrude Fehr (1895- 1996) - Une femme photographe à l’avant-garde.

Du 01 novembre au 01 décembre 2017 9h00 à 17h00

Gertrude Fehr, Sans titre, 1955-1960 © 2017 ProLiterris, Zurich / Gertrude Fehr / Collections Musée de l’Elysée, Lausanne

La photographe Gertrude Fehr, née à Mayence (Allemagne) en 1895, fait partie de la première génération de femmes ayant pu exercer la photographie de manière professionnelle. Après un apprentissage au sein d’un studio munichois, elle ouvre ainsi son propre atelier en 1918 et emploie jusqu’à six personnes. 

En 1933, le contexte politique contraint Gertrude Fuld à quitter l’Allemagne avec son futur mari, le peintre suisse Jules Fehr (1890-1971). Le couple s’installe à Paris et fonde en 1934 l’Ecole Publiphot, dont Gertrude Fehr prend la direction. L’enseignement dispensé forme les élèves aux applications publicitaires de la photographie ; Publiphot est pionnière dans ce domaine. A Paris, Gertrude Fehr est également proche des milieux de la Nouvelle Photographie. Elle expérimente différentes techniques - la solarisation, le photogramme, le photomontage, etc. - et expose aux côtés de grands photographes tels Laure Albin Guillot, Florence Henri et Man Ray. 

 A la fin des années 1930, Gertrude et Jules Fehr s’installent en Suisse et ouvrent avec succès une nouvelle école de photographie à Lausanne. Celle-ci est transférée en 1945 à Vevey pour être intégrée à l’Ecole des arts et métiers (actuel CEPV) ; Gertrude Fehr peut ainsi être considérée comme la fondatrice de l’Ecole de photographie de Vevey. L’enseignement de la photographie couleur qu’elle propose dès 1950 contribue à la renommée de l’école en Suisse comme à l’étranger. Jusqu’en 1960, elle prend également en charge les cours de photographie de portrait, de mode, de publicité et de reportage. Monique Jacot, Luc Chessex, Jeanloup Sieff, Yvan Dalain, Francis Reusser font partie, entre autres, de ses nombreux élèves. A son décès, en 1996, Gertrude Fehr lègue l’ensemble de ses archives à la Fotostiftung de Winterthour et au Musée de l’Elysée. Ce dernier conserve près de 1500 tirages, une centaine de négatifs et plusieurs classeurs d’archives. 

L’accrochage permet de découvrir deux aspects de ce fonds important : d’une part, les travaux personnels de Gertrude Fehr, fruits des expérimentations diverses qu’elle mène tout au long de sa carrière, qui témoignent de son intérêt pour la technique photographique et reflètent l’évolution du médium entre les années 1930 et 1980 ; d’autre part, une sélection de travaux réalisés durant les années 1930 par des élèves de Publiphot, qui rend compte de l’enseignement mis en place par la photographe au sein de son école parisienne. 

Les tirages exposés sont des reproductions (impressions jet d’encre) réalisées par Laurent Cochet (Lausanne) à partir des originaux conservés dans les collections du Musée de l’Elysée.

Informations pratiques

Hall UBS, Place Saint-François 16, Lausanne ouvert du lundi au vendredi de 9h à 17h, entrée libre. 

 

Partager