Photographes

Les collections du Musée de l'Elysée comprennent des tirages couvrant une grande variété de procédés du 19e au 21e siècle, du daguerréotype au tirage numérique.

Grands noms de la photographie, auteurs moins connus ou anonymes, les photographes représentés dans la collection ont également laissé les traces de leur mode opératoire : les négatifs, planches-contacts, diapositives ou tirages de travail conservés dans la collection permettent de compléter notre vision de leur travail.

On retrouve dans les collections du musée les différents usages de la photographie : artistique ou documentaire, photojournalisme ou portrait en studio, d'amateur ou professionnelle, albums privés ou photographie de voyage.

Photographes contemporains

Luc Chessex (1936)

Né en 1936 à Lausanne, est diplômé de l’Ecole de photographie de Vevey. En 1961, il quitte la Suisse pour Cuba où il travaille en tant que photographe au Consejo Nacional de Cultura à la Havane en documentant la révolution et en réalisant des portraits de Fidel Castro et Che Guevara. De retour à Lausanne en 1975, il s’installe comme indépendant. De 1978 à 1981, il part en reportage en Afrique pour le Comité International de la Croix Rouge. D’un tour du monde en plusieurs années, il tire la matière d’une exposition et d’un livre, Around the World (Lutz Verlag, 1999).

Portfolio

Leo Fabrizio (1976)

Né en 1976 à Moudon. De nationalité suisse et italienne, il accomplit ses études à la Haute école d’art et de design de Lausanne (ECAL), où il obtient son diplôme (Bachelor) de designer HES en communication visuelle, avec mention, en 2002. Il publie en 2004 son premier livre monographique « Bunkers », qui rencontrera un franc succès. S’ensuivront des expositions dans toute l’Europe, notamment à la 9ème Biennale d’architecture de Venise.

Portfolio

Matthieu Gafsou (1981)

Né en 1981, vit et travaille à Lausanne. Suite à une formation universitaire (master en histoire et esthétique du cinéma, philosophie et littérature), il a étudié la photographie à l’Ecole d’arts appliqués de Vevey. Il participe depuis 2006 à de nombreuses expositions collectives et personnelles en Europe et aux Etats-Unis. Il a reçu en 2009 le prix de la Fondation HSBC pour la photographie et figure dans l’exposition reGeneration2, organisée par le musée de l’Elysée. Il a publié Surfaces, chez Actes Sud en 2009

Yann Gross (1981)

Né en 1981 à Vevey, vit et travaille en Suisse. Il a étudié à la Haute école d’art et de design de Lausanne (ECAL). En 2008, le magazine American Photo le cite comme l’un des treize nouveaux talents de la photographie. Parmi ses expositions personnelles, on retient Horizonville (Winterthour, Madrid, Vilnius en 2009 et Arles en 2011). Yann Gross est membre du collectif de photographes Piece of Cake.

Portfolio

Pieter Hugo (1976)

Depuis 2003, Pieter Hugo photographie la vie quotidienne en Afrique du Sud, et plus largement celle de l’Afrique subsaharienne, qu’il connaît particulièrement bien. Il montre les séquelles de la fin du régime de l’apartheid, ses incidences sur les gens, et également sur les paysages. Les implications du commerce mondialisé et les politiques postcoloniales en Afrique sont des thème qui donnent sens à son oeuvre, qui s’est développée de manière brillante en moins de dix années et font de lui un artiste internationalement reconnu (exposition reGeneration, KLM Paul Huf Award, nominé au Deutsche Börse Photography Prize 2012).

A jeudi, 15h / © Steeve Iuncker

Steeve Iuncker

Né en 1969, Steeve Iuncker vit et travaille à Genève. Il est diplômé de l’Ecole de photographie de Vevey et membre de l’Agence VU’ depuis 2000. Il partage son temps entre la photographie de presse et des projets personnels. Les questions sociales telles la place de la mort, de la prostitution et de l’esthétique, ou encore la manière dont on représente aujourd’hui les zones de conflit sont au cœur de sa démarche photographique. Steeve Iuncker a exposé son travail dans de nombreux musées, festivals et galeries en Europe et ailleurs et a publié quelques livres. Il a également reçu de nombreux prix : Swiss Photo Award / EWZ selection (Zürich) en 2000; Prix Nicolas Bouvier 2012 pour son livre A jeudi, 15h (Editions Le Bec en l’air).

En 2015, le Musée de l’Elysée accueille en dépôt l’entier de son travail A jeudi, 15h qui dresse le portrait tout en nuances d’un homme en fin de vie. Entre 2014 et 2016, le Musée de l’Elysée apporte son soutien pour la création du projet Se mettre au monde, consacré aux rites de passages des adolescents aujourd’hui. DU 25 mai au 28 août 2016, le Musée de l'Elysée présente l’exposition Se mettre au monde.

Portfolio

Frank Schramm (1957)

Frank Schramm est né en 1957 et vit à New York. Il a commencé la photographie dans le domaine de la mode, travaillant avec le photographe Albert Watson avant de réaliser des commandes pour Vogue, Elle et Harper’s Bazar entre autres. Fasciné par la manière dont la photographie peut transcender le réel, influencé par Irving Penn – notamment ses natures mortes –, il a réalisé de nombreux projets personnels portant sur des lieux et des objets du quotidien. Sa série « Plane Sights » (1989-1993) qui montre des avions en plein vol renvoit aujourd’hui un écho surprenant à son travail sur le 11 septembre. Elle a été exposée au Musée de l’Elysée en 1995 et est présente dans les collections de nombreuses institutions, dont le Metropolitan Museum de New York, le Los Angeles County Museum, le Victoria & Albert Museum de Londres et la Bibliothèque Nationale de Paris.

Carlo Valsecchi (1965)

Depuis une quinzaine d’années, le photographe italien Carlo Valsecchi (1965) crée des oeuvres monumentales. Bien que ses photographies s’inscrivent en partie dans la tradition du paysage industriel développée par l’école allemande, il s’est frayé son propre chemin en créant des images fascinantes, qui flottent entre le documentaire et l’abstraction.
Carlo Valsecchi vit et travaille à Milan, et concentre son activité sur des grands projets en Italie, en Argentine, au Mexique, ainsi que dans divers pays européens.

Paolo Woods (1970)

Paolo Woods est né de parents canadien et hollandais. Il a grandi en Italie, vécu à Paris et est désormais installé en Haïti. Paolo Woods s’occupait d’un laboratoire et d’une galerie de photographie à Florence, en Italie, avant de se consacrer à la photographie documentaire. Il se consacre à des projets de longue haleine qui mêlent la photographie et le journalisme d’investigation.
Son travail est régulièrement publié dans les plus importantes publications internationales. Il a obtenu de nombreux prix, dont deux World Press Photo Award, le prix de journalisme Alstom, le prix GRIN en Italie et le Magnum Fund.

Portfolio

Photographes modernes

Sebastião Salgado (1944)

Sebastião Salgado, économiste de formation, devient photographe par vocation. L’intérêt de son travail tient entre autres à la prise en compte des aspects esthétiques dans la pratique du photojournalisme. Ses photographies, de conception très classique, célèbrent le monde du travail des paysans et des ouvriers, et s'inscrivent dans une perspective de transformations sociales.

166 tirages originaux font partie de la collection du Musée de l’Elysée.

Christine Spengler (1945)

Christine Spengler, photographe française, a révélé ses talents de grande reporter dans un métier où les femmes ne sont pas nombreuses. Ses images de la révolution iranienne ou du bombardement de Pnohm penh par l'aviation américaine figurent parmi les plus remarquables témoignages sur des événements contemporains couverts par de nombreux photographes. Ayant eu à cœur de témoigner de ce qu'elle estimait être des « causes justes », Christine Spengler a pendant vingt-cinq ans parcouru un monde déchiré par des conflits.

Le Musée de l’Elysée possède 90 photographies originales.

Raymond Depardon (1942)

Auteur de films documentaires autant que d'enquêtes photographiques, Raymond Depardon occupe une place à part dans l'histoire du reportage. A travers une réflexion très originale, il développe un travail où se mêlent étroitement le texte et l'image. Il est à la fois co-fondateur de l'agence Gamma - avec Gilles Caron - et membre de l'agence Magnum.

 

Le Musée de l’Elysée compte 75 tirages originaux dans sa collection.

Mario Giacomelli (1925-2000)

Mario Giacomelli est reconnu comme l’un des plus importants photographes italiens. Il s’est montré très créatif dans de tous les domaines : portraits de paysans des Abruzzes, paysages ruraux, natures mortes et reportages dans les hospices. Il reprend les paysages dans les années 1980 et leur donne une nouvelle dimension en réalisant des prises de vues aériennes, l'une des séries les plus originales dans l'histoire de ce genre photographique.

 

Le Musée de l’Elysée possède un portfolio exceptionnel de 174 tirages originaux.

Geraldo de Barros (1923-1998)

Peintre de formation, Geraldo de Barros s’initie, à travers la photographie, à l’abstraction dont il deviendra l’un des principaux représentants au Brésil. Sa carrière se réoriente ensuite vers la peinture et le design. Titulaire d’une bourse, il fait un séjour de deux ans en France, au terme duquel il devient l’une des têtes de file de l’art concret international.

Il est présent dans la collection du Musée de l’Elysée avec 195 tirages.

Geraldo de Barros, la partition photographique | Vidéo
Livre Geraldo de Barros - Fotoformas-Sobras
| IDpure éditions - Musée de l'Elysée

Lucia Moholy (1899-1989)

Lucia Moholy, photographe tchèque, ouvre en 1923 un studio de portraits à Weimar où son mari, Lazlo Moholy-Nagy enseigne au Bauhaus. Durant cette période, elle fera le portrait de Gropius, de Kandinsky et d'autres représentants de l'avant-garde, collègues de son mari dans la célèbre école d’art. Ses photographies de l'architecture et des arts décoratifs reflètent l'esthétique moderniste à son apogée.

 

203 de ses photographies ont été données au Musée de l’Elysée.

John Phillips (1914-1996)

John Phillips, photographe américain, est surtout connu pour le reportage qu'il a consacré aux derniers jours de Saint-Exupéry, en 1944, sur la base aérienne d’Alghero en Sardaigne, et qui a été édité dans plusieurs langues. Ce grand reporter de Life et correspondant de guerre est aussi l'auteur d'images uniques sur l'Anschluss, les maquis de Tito, la libération des camps, la naissance d'Israël vue du côté arabe. Rares sont les aspects du spectacle du monde qui auront échappé à l'objectif du photographe.

1434 tirages originaux enrichissent la collection du Musée de l’Elysée.

John Phillips, Mythologies | Vidéo

Gilles Caron (1939-1970)

Photographe français, il débute en 1964 avec une formation de photographe de mode, avant de rejoindre l'agence Gamma en 1967. Il est l’auteur de plusieurs reportages en Israël, au Viêt-Nam, au Biafra, en Irlande du Nord, en Tchécoslovaquie, dans le Sahel, mais également sur les manifestations parisiennes de Mai 68. Il meurt à l’âge de 30 ans au Cambodge.

144 tirages ont été donnés par la Fondation Gilles Caron en octobre 2010 et sont conservés dans la collection du Musée de l’Elysée.

Photographes anciens

Gabriel Lippmann (1845-1921)

Gabriel Lippmann, physicien français, mène des recherches en optique sur les radiations lumineuses. Ces recherches aboutissent à l'invention d'un procédé qui, à certains égards, s'apparente à l'holographie : la photographie " interférentielle ". Il obtiendra en 1908 le prix Nobel de physique pour l’invention de ce procédé couleur.

Les 133 paysages, portraits et natures mortes que possède le Musée constituent un ensemble unique au monde de photographies en couleur, réalisées par Lippmann lui-même.

Francis Frith (1822-1898)

Photographe anglais, Francis Frith, s’est fait connaître grâce à ses photographies de paysage et de voyage. Après avoir visité l'Egypte, la Palestine, le Liban et la Syrie, Frith se rend en Suisse dès 1865, où il multiplie les vues pittoresques à l'intention des touristes. Il crée sa propre maison d'édition, commercialisant des produits aussi divers que des stéréoscopies ou des photogravures.

Plusieurs centaines de précieux tirages originaux sont partie intégrante de la collection du Musée de l’Elysée.

Adolphe Braun (1811-1877)

Adolphe Braun est connu comme photographe ayant travaillé à la cour de Napoléon III et comme entrepreneur, fondateur de la Maison Ad. Braun & Cie (1876-1968). Il excelle dans le domaine de la nature morte et du paysage avec des vues d'Allemagne, de Suisse et de France. Son travail sur les Alpes figure parmi les plus importants dans l’histoire de la photographie. Son reportage sur l'ouverture de la voie ferrée du Gothard en est un bon exemple. 160 tirages originaux représentatifs de plusieurs genres traités par Braun sont présents dans la collection du Musée de l’Elysée.

Constant Delessert (1806-1876)

Constant Delessert fait partie du premier milieu de la photographie à Lausanne, avec entre autres Friedrich von Martens et deux membres de sa belle-famille, Benjamin et Edouard Delessert, ce dernier étant l'auteur du célèbre album "Six semaines dans l'île de Sardaigne" (1854) en possession du Musée de l'Elysée. Toutes ces personnalités sont membres de la Société française de photographie. Constant Delessert est également connu comme daguerréotypiste.

Artistes présents dans la Collection du Musée de l'Elysée

Shelby Lee Adams, Richard Avedon, Gabriele Basilico, Valérie Belin, Mathieu Bernard-Reymond, Guy Bourdin, Daniele Buetti, Balthasar Burkhard, Olivier Christinat, Lynne Cohen, Martin Crawl, Stéphane Couturier, Donigan Cumming, Raphaël Dallaporta, Nicolas Delaroche, Nicolas Faure, Thomas Flechtner, Lee Friedlander, Luigi Ghirri, Ralph Gibson, Michael von Graffenried, Garry Gross, Béatrice Helg, Eikoh Hosoe, Monique Jacot, Steven Klein, Suzanne Lafont, LawickMuller, Annie Leibovitz, Helen Levitt, Ken Light, Christian Lutz, Loretta Lux, Ann Mandelbaum, Steven Meisel, Arno Rafael Minkkinen, Nicholas Nixon, Suzanne Opton, Tony Oursler, Martin Parr, Gilles Peress, Frank Schramm, Larry Sultan, Oliviero Toscani, Christian Vogt, Robert Walker, Andy Warhol, Sabine Weiss… (liste non exhaustive).