Hans Steiner, Piscine KaWeDe, Berne

Photographie d'une nageuse, Piscine KaWeDe, Berne, par Hans Steiner, 1935-1940
Épreuve au gélatino-bromure d’argent, 19,5 × 17,5 cm

Image originale et Audio description

Cette photographie  en noir et blanc prise par le photographe suisse Hans Steiner (1907-1962) dans les années 1930 présente une baigneuse vue depuis un hublot. Pour réaliser cette image, Hans Steiner se rend dans les sous-sols de la piscine KaWeDe de Berne. Depuis les coulisses de cet établissement, il photographie les baigneurs comme s’ils se tenaient dans un aquarium. C’est le cas de cette femme qu’Hans Steiner immortalise alors qu’elle est en train de nager sous l’eau. Le hublot derrière lequel elle se tient est au centre de l’image et se détache sur un fond noir. La baigneuse, très proche de la vitre, apparaît dans la partie inférieure de cette fenêtre. Son corps en mouvement épouse la forme arrondie de cette lucarne. La femme photographiée apparaît presque en entier, excepté son bras droit, ainsi que le bas de ses jambes qui se trouvent hors du champ du hublot. Elle est coiffée d’un bonnet de bain et porte un bikini à large culotte. Autour d’elle, l’air qui sort de sa bouche dessine une multitude de petites bulles qui remontent lentement vers la surface.

Cette photographie s’insère dans une série plus large décrivant les loisirs balnéaires en Suisse et le monde des piscines. Ces images évoquent le développement progressif des loisirs qui se manifeste dans l période de l’entre-deux-guerres et surtout pendant les années qui suivent la Seconde Guerre mondiale. Cette évolution est marquée par l’augmentation des salaires et l’introduction des congés payés. Hans Steiner en sa qualité de photographe travaillant comme reporter pour de nombreux journaux helvétiques est un témoin de cette société qui évolue vers l’urbanisation et la consommation. La Suisse des années 1930 aux années 1950 est généralement dépeinte sous l’angle de la tradition – les campagnes, le pays profond – et dans une perspective politique dénonçant la crise et le chômage. Hans Steiner met, lui, l’accent sur une vision moderniste et résolument optimiste de la société. Il propose, en effet, une approche différente de la Suisse dans laquelle les femmes, les sports, les loisirs acquièrent une visibilité nouvelle.

Hans Steiner a laissé en héritage une archive de près de 100000 photographies qui a été achetée par le Musée de l’Elysée en 1989. Ce fonds a fait l’objet d’un vaste projet de restauration, valorisation, numérisation et promotion, mené par le musée en partenariat avec d’autres institutions suisses. En 2011, suite à cette importante opération, une exposition rétrospective sur cet artiste, longtemps oublié, a été réalisée dans les murs de du Musée de l’Elysée. Ce fut l’occasion de mettre l’accent sur sa vision moderniste de la société.

Image tactile à télecharger

Vous avez devant vous la représentation tactile d’une photographie sur une page aux dimensions de 27,7 cm par 21,8. L’image est entourée d’un cadre carré qui vous permet d’en distinguer les contours. Pour débuter la lecture de l’image, dirigez votre main vers le cercle qui se trouve sur le côté inférieur droit, à droite du cadre. Cette zone circulaire en relief est duveteuse.

Depuis ce point, déplacez-vous légèrement sur la gauche pour entrer dans l’image. Vous allez sentir une série de diagonales très rapprochées les unes des autres. Ces lignes se concentrent sur une grande partie de l’image. Elles représentent le fond noir de cette photographie, au milieu duquel se dessine une forme ronde indiquant un hublot. Dans ce hublot, vous sentirez le sujet de cette photographie. Il s’agit d’une baigneuse que Hans Steiner prend en photo depuis les sous-sols de la piscine KaWeDe de Berne. On a l’impression qu’elle se trouve dans un aquarium.

Dans ce cercle, le corps de la femme est indiqué par les lignes épaisses présentes au bas de cette forme. Elle porte un maillot de bain une pièce qui est indiqué par une série de lignes verticales à l’intérieur de la figure. A gauche de ces lignes, vous sentirez une forme plus épaisse qui indique le haut de son costume. Celui-ci se termine par deux lignes plus fines qui forment les bretelles. Au-dessus de ces bretelles, vous allez sentir un point indiquant la bouche de cette baigneuse de laquelle sort un amas de bulles. Juste au-dessus de sa bouche, une forme de demi-cercle indique le bonnet de bain de cette dernière.
Si vous redescendez quelque peu dans l’image vous aller sentir, au-dessus du maillot de bain, une forme allongée traversant la largeur du hublot. Il s’agit du bras gauche de la nageuse. A droite, au bout de celui-ci, se dessine sa main. Au-dessus de cette main, une forme verticale au pourtour non régulier indique sa cheville gauche et son pied.

Au-dessus de la figure, au centre de l’image et autour de son pied gauche, vous sentirez une série de traits fins et ondulés. Ces petites vagues indiquent les bulles qui se forment dans l’eau avec le mouvement de la femme.