Willy Michel

En juin 1928, Willy Michel, âgé de 24 ans, installe l’une des premières cabines parisiennes dans son « Studio d’art Photomaton ». Ces machines nécessitent alors la présence d’un opérateur et sont souvent installées dans les ateliers des photographes. Fervent bibliophile, amateur de dédicaces, ce jeune photographe, formé à l’agence d’Henri Martinie, le portraitiste des gens de lettres, est fasciné par les célébrités. Son studio est l’opportunité de commencer une nouvelle collection : pendant une vingtaine d’années, il se photographie avec les stars dans son photomaton. Dans une lettre datée du 20 avril 1936, Max Jacob informe Jean Fraysse du projet de Willy Michel : « Willy Michel, le photographe de Photomaton boulevard des Italiens, demande de grands hommes à photographier gratis, il invite à dîner richement, achète des livres, etc. ». En posant avec des visages connus, Willy Michel s’invente une nouvelle identité, et sa collection lui permet de se créer une autre existence. (Image : Autoportraits dans le photomaton avec Michel Simon © Collection Jean Christophe Curtet )