Tomoko Sawada

Dans la lignée de Cindy Sherman, Tomoko Sawada incarne cette seconde génération d’artistes féminines qui choisissent la mise en scène photographique pour explorer la question de l’identité et dénoncer les conventions culturelles contemporaines. Cette jeune artiste japonaise s’intéresse tout particulièrement à la pratique photographique au sein de notre société telle que les photographies de classe, de mariage ou de studio de mode. Elle se déguise en une multitude de personnages pour faire ressortir les stéréotypes de ces us et coutumes. Sa première importante série est consacrée au photomaton. Pendant des semaines, elle investit une cabine photomaton de la gare de Tokyo dans laquelle elle interprète 400 identités différentes. Elle choisit parmi une série d’accoutrements, de coiffures et maquillages pour interpréter des figures féminines de tout âge et tout style. Tomoko Sawada détourne le processus identitaire du photomaton : ses 400 autoportraits ne dévoilent rien d’elle-même sinon qu’elle excelle dans l’art du camouflage. (Image : ID400 (Numbers 301-400) © Tomoko Sawada, courtesy of MEM / Collection of the Wilson Center for Photography)