Lorna Simpson

Depuis le milieu des années 1980, l’artiste américaine Lorna Simpson explore la notion de race, de culture et de genre, et tout particulièrement le statut de la femme noire américaine, au sein de la société contemporaine. Son œuvre photographique se distingue par la juxtaposition de différents éléments (addition de textes ou association d’images) questionnant la validité du témoignage photographique et ses représentations conventionnelles. En 2008, elle inaugure une série d’installations composées de portraits photomaton des années 1950. Ces projets généralement thématiques examinent la construction de l’identité à travers le photomaton et font ressortir des comportements sociaux. Gather [Ensemble] présente divers portraits de groupe témoignant de relations amicales, familiales ou amoureuses. Lorna Simpson mélange à cet ensemble des dessins tâchés à l’encre suivant le même format. Ces pièces picturales évoquent la disparition matérielle des images et leur caractère éphémère. (Image : Gather © Lorna Simpson. Courtesy Salon 94, New York / Collection Isabelle et Charles Berkovic, Bruxelles)