Les Surréalistes

Louis Aragon, André Breton, Paul Eluard, Jacques Prévert, Raymond Queneau et Yves Tanguy.

L’action collective est pour les surréalistes une véritable stratégie de conquête ainsi qu’une redoutable arme poétique, souvent comparée à l’écriture automatique. Comme l’automatisme, le collectif est l’instrument de cette « poésie impersonnelle » si bien décrite par Paul Eluard et réclamée par le mouvement surréaliste tout entier. Cette affirmation du collectif se traduit tout d’abord par une intense vie de groupe. Et c’est par la photographie que la communauté surréaliste trouve à se représenter elle-même. Cette démarche suit une longue tradition mais les surréalistes s’en distinguent en utilisant le photomaton. Leurs séances joyeuses de portraits de groupe dans les cabines Photomaton illustrent la dimension à la fois collective et dynamique du mouvement. (Image : Yves Tanguy © 2011, Autoportrait dans un photomaton, ProLitteris, Zürich / Collection Musée de l’Elysée, Lausanne)